Novo Nordisk Pharma SA page de démarrage page de démarrage
 
Chercher
 Chercher
Recommander cette pageImprimer

Petite taille chez les enfants souffrant d’insuffisance rénale chronique



Tableau clinique

Les reins sont responsables, outre de la production d’urine, également d’autres fonctions métaboliques importantes. Différentes affections rénales (p. ex. la glomérulonéphrite, le rein kystique, les malformations) peuvent provoquer une diminution de la fonction rénale. Lorsque la diminution est supérieure à 50%, on parle d’insuffisance rénale chronique, et lorsque la fonction rénale est inférieure à 5%, le patient doit être dialysé.

La fréquence de l’insuffisance rénale chronique chez l’enfant est de 6 cas pour 1 million d’habitants. L’altération des fonctions métaboliques apparaissant suite à l’insuffisance rénale peut provoquer entre autre une anémie, une sous-alimentation et une diminution de la croissance. Le retard de croissance est particulièrement marqué au stade précoce de l’insuffisance rénale. Près d’un tiers des enfants souffrant d’affections rénales chroniques présentent des anomalies de la croissance dans le sens d’un retard de la croissance. Outre la maladie de base, le traitement aux glucocorticoïdes est également souvent responsable de cet effet.

Traitement

Le retard de croissance peut être traité avec l’hormone de croissance recombinante. L’aggravation de la fonction rénale n’est pas plus importante chez les enfants traités à l’hGH que chez les enfants non traités. Dans l’ensemble, le traitement est bien toléré et peut être mené durant plusieurs années, idéalement jusqu’à l’obtention de la taille visée.

Lorsque l’enfant subit une transplantation rénale, le traitement est normalement arrêté. De premiers résultats d’études ont pu montrer que les enfants de petite taille peuvent eux aussi bénéficier d’un traitement à l’hGH après la transplantation. Le traitement n’a aucun effet négatif sur la fonction du transplant.